Marine fait sa chronique !
Buzz marketing et communication online : ça bouge sur le web pour les entreprises !


12082009

Facebook Lite arrive

Par • Dans la catégorie : Les outils du web

Depuis ce matin, la nouvelle circule… Vous faites peut-être partie des heureux élus, invités à tester le système Facebook Lite de Facebook ?

Si c’est le cas, vous avez reçu cette information :

fb

Qui dit :

Nous développeons une version plus rapide et plus simple de Facebook que nous appelons Facebook Lite. Elle n’est pas encore achevée et il y a encore beaucoup de choses à régler, mais nous aimerions avoir votre avis sur ce qui nous avons créé jusqu’à présent.

Nous n’en savons  pas encore beaucoup plus, une chose est sûre, c’est que Facebook souhaite se positionner sur tous les marchés. Média social pur, mais aussi micro-blogging. On en parlait justement hier, avec la très prochaine granularité des statuts. Et cette nouvelle fait aussi suite au rachat de FriendFeed, toujours par Facebook, et qui a a aussi fait beaucoup parler sur la toile.

Mon avis ?

La nouvelle du jour confirme une nouvelle fois, selon moi, la volonté de Facebook de se positionner aux côtés de Twitter, à son même niveau, et de lutter contre son développement. Facebook deviendra-t-il un simple outil de micro-blogging ? A suivre…

Ce qui est sur aussi, c’est que Twitter connaît un enchaînement de difficultés en ce moment, après son attaque par déni de service, et les nouvelles du genre, les temps sont durs…

L’explication de Facebook

(Update, Extrait tiré du blog de Vandeesign)

Nous sommes en train de tester une alternative simplifiée de Facebook.com qui offre une série spécifique de fonctionnalités, de manière rapide et efficace. Assez similaire à l’expérience de l’usage de Facebook sur mobile, Facebook “Lite” est une version simplifiée et à chargement plus rapide de Facebook qui permet aux gens de faire des commentaires, d’accepter les demandes d’amis, décrire sur les murs d’autres personnes, et de regarder les photos et les statuts. Nous sommes en train de tester Facebook Lite dans des pays où nous observons un grand nombre de nouveaux utilisateurs qui utilisent Facebook pour la première fois et souhaitent débuter avec une expérience utilisateur simplifiée. Hier soir, le test a été temporairement élargi par erreur à un nombre plus important d’utilisateurs. Nous n’avons pas ouvert l’accès à lite.facebook.com à tous les utilisateurs pour le moment. Les personnes ne faisant pas partie du test seront redirigés directement sur facebook.com.

.

Ce sujet vous intéresse ? Lisez aussi :

Mots clés : , , ,

est l'auteur de cet article. Jeune diplômée, elle recherche actuellement une opportunité en web marketing / communication online.
Lui écrire | Voir tous les articles écrits par

3 avis sur le sujet »

  1. Effectivemment la stratégie est d’avaler Twitter. Problème pour Facebook, pas possible de s’inscrire en tant que société afin de faire du Micro Blogging. Je doute qu’à terme SFR_SAV par exemple sur Twitter s’exporte sur une version Facebook Lite. Facebook va juste devenir un n-ième Myspace, plus à la sauce Biba (« Êtes vous un serial lover » ou « Êtes vous addict à la télé ») car finalement ce sont les utilisateurs qui font du site ce qu’ils veulent et pas l’inverse.

    Google a bien renversé Yahoo en faisant ce qu’ils faisaient à la base: De la recherche. Twitter risque de faire la même chose. Cependant leur système de recherche et d’abonnement n’est à mon humble pas adapté.

  2. Système d’abonnement pas adapté ? Tu peux nous en dire un peu plus ?

  3. C’est au niveau de ce que tu veux suivre. Le problème c’est que c’est de l’intégration de feed RSS mais tu ne sais pas vraiment quel contenu tu vas recevoir. A partir de là je préfère aller chercher l’information que de la recevoir. Quand il y aura des twit avec une vraie boutique avec le logo officiel des marques, je pense que c’est la vraie information que tu veux récupérer ou savoir ce que font tes potes, mais comme c’est géré par abonnement à un ami et pas par une demande d’amitié comme sur facebook, je pense que l’internaute moyen européen moins éduqué au web ne s’en servira pas. Ce qui n’est pas le cas pour les US. Facebook peut essayer de reprendre son corps métier en remettant en avant les status, c’est ce qui se passe avec les versions mobiles.

Donner votre avis