Marine fait sa chronique !
Buzz marketing et communication online : ça bouge sur le web pour les entreprises !


5082009

Référencement naturel, comment faire les bons choix ?

Par • Dans la catégorie : Référencement

Pour rappel, le référencement naturel englobe les techniques qui vont permettre à votre site de se retrouver cité dans les différents moteurs de recherche, de manière « naturelle » (sans que vous n’ayez à payer pour). Le référencement naturel s’articule donc autour de 3 principaux axes : le contenu de votre site, le format de ce contenu, et la popularité ou notoriété de votre site sur la toile.

Voici quelques pistes à étudier lorsque vous voulez vous occuper de votre référencement naturel.

1. Vos mots-clés

Plus vos mots-clés seront pertinents, plus vous avez de chance d’apparaître dans de nombreux résultats de recherche. Avant de vous positionner sur un mot-clé, il vous faut donc vérifier son intérêt. Le moteur de recherche de mots-clés de Google est un très bon outil pour cela, en vous permettant de voir le nombre de recherches par mois sur tel ou tel mot, et ainsi peut-être d’orienter votre contenu vers un mot synonyme de celui auquel vous pensiez initialement.

Attention cependant à ne pas choisir des mots-clés qui auraient un trop grand nombre de résultats. Lorsqu’il y a 10 000 pages référencées pour ce mot-clé, vous avez toutes vos chances de vous créer une bonne visibilité. Lorsqu’il y a 50 000 résultats, apparaître dans les premiers sera un réel défi…

Demandez-vous aussi quels mots-clés utilisent vos concurrents ? Il est inimaginable de ne pas être présent dans les résultats de recherche pour un mot-clé utilisé par la majorité de vos concurrents !

Enfin, votre outil de statistique peut vous permettre de découvrir via quels mots-clés arrivent vos visiteurs sur votre site. Essayez d’optimiser votre position sur ces mots-clés.

2. Analyser les retombées de vos changements

Ayez un calendrier spécifique pour votre référencement. Notez-y les changements que vous effectuez (positionnement sur un nouveau mot-clé, ajout d’une nouvelle page, refonte du design…). Vérifiez régulièrement vos statistiques. Un changement majeur de fréquentation ? Vérifiez suite à quel changement cela a eu lieu et orientez votre travail dans ce sens. La majeure partie des changements aussi minimes soient-ils, aura un impact sur votre référencement et donc la fréquentation de votre site. Soyez-y vigilents.

3. Quelles pages sont optimisées ?

Vérifiez vers quelle page pointe quel mot-clé ? Les visiteurs restent-ils sur cette page ? Est-elle accueillante ? Intéressante ? Gardez en mémoire que vos pages les plus optimisées seront les premières pages vues par une grande partie des internautes. C’est donc la première image qu’ils auront de votre site. Est-elle à votre hauteur ?

 

Cet article vous a intéressé ? Lisez aussi :

Mots clés : , , ,

est l'auteur de cet article. Jeune diplômée, elle recherche actuellement une opportunité en web marketing / communication online.
Lui écrire | Voir tous les articles écrits par

8 avis sur le sujet »

  1. J’ajouterais pour aller un peu plus loin:

    – Tags Cloud
    – Backlinking
    – Url naming
    – Tiitles
    – Levier Web2.0

    Et hop : http://jedchan.com/wp-content/uploads/2008/12/pagerank-algorithm.jpg

    Je t’en dit pas plus tu vas devenir la reine du pagerank après. 😉

    Bon article.

  2. @ Naboo :
    Un peu de patience !! ça arrive aussi tout ça… Stay tuned 😉

    @ Pink Hat :
    En fait je n’ai encore jamais utilisé Google Trend… je vais réparer ça de ce pas !

    @ JB :
    C’est sûr que c’est un travail de longue haleine… et qu’il ne faut pas abandonner en cours de route, sinon, tout est à refaire !

  3. On peut aussi utiliser Google Trend pour choisir ses mots clés, certains mots mal orthographiés peuvent être plus accessibles et beaucoup plus rentable.

  4. De la longue traine également…

  5. Je ne suis pas d’accord sur certains points :

    « Lorsqu’il y a 10 000 pages référencées pour ce mot-clé, vous avez toutes vos chances de vous créer une bonne visibilité. Lorsqu’il y a 50 000 résultats, apparaître dans les premiers sera un réel défi… »

    Qu’est-ce que 50 000 résultats O_o…quand il y aura plus d’1 million de résultats sur une requête, cela sera plus pertinent de dire que le référencement sera moins évident.

    « Demandez-vous aussi quels mots-clés utilisent vos concurrents ? Il est inimaginable de ne pas être présent dans les résultats de recherche pour un mot-clé utilisé par la majorité de vos concurrents ! »

    C’est vrai qu’il est intéressant de faire une veille sur les mots-clés de ses concurrents. En revanche, vouloir être présent sur les mots-clés de ses concurrents n’est pas forcément une bonne chose s’il n’y a pas eu de travail au niveau de ces expressions.
    Il n’y a qu’à voir les meta keywords de certains annonceurs, ça laisse tout bonnement à désirer.

    Enfin, ce n’est que mon humble avis 😉

  6. @ GuillaumeG :
    C’est sûr qu’il faut que le mot-clé du concurrent soit pertinent, sinon rien ne sert de se positionner dessus. Mais un mot-clé pertinent pour le domaine d’activité, qui est en plus bien utilisé par le concurrent ne doit pas être laissé à l’abandon.

    @ Jacques :
    Tout à fait d’accord, et cela reprend finalement ce que je disais : il est nettement plus facile de se positionner sur un mot-clé quelque peu moins recherché. Et dans ce cas, le travail peut être fait sur plus de mots-clés du genre puisque moins de travail à chaque fois. Etre placé sur de nombreux petits mots-clés peut parfois être plus intéressant que ne l’être que sur un seul gros. Cela fait partie de la stratégie à définir…

  7. On peut toujours optimiser son site sur une sélection de mots clés stratégiques.
    Comme tu le dis Marine, ces mots clés sont à définir selon la pertinence, le volume de recherche et la concurrence.

    Par contre, je suis d’accord avec JB sur l’effet de la longue traîne.
    Je pense qu’il ne faut pas trop se focaliser sur les « gros mots clés » et profiter des « petits mots clés » qui finissent par représenter un gros volume de trafic.
    Finalement, c’est en écrivant beaucoup de contenus et en optimisant bien ses pages que le référencement porte ses fruits.

    Si cela vous intéresse, je viens d’écrire un post à ce sujet : http://webmarketeur.info/2009/08/05/5-conseils-pour-exploiter-la-longue-traine-en-referencement-naturel/

  8. Cela dépend, compare le nombre de résultats entre « casino en ligne » et « chouette » et pourtant, je peux te garantir que ce n’est pas la même chose.

    C’est un indicateur, pas plus.

    Pour ce qui est de la longue traine, en boostant son site sur les grosses requêtes, en faisant du contenu, des liens internes, cela vient plus facilement que si j’ose dire « tout seul ».

Donner votre avis