Marine fait sa chronique !
Buzz marketing et communication online : ça bouge sur le web pour les entreprises !


4082009

Vie privée et vie professionnelle sur la toile : faut-il faire une différence ?

Par • Dans la catégorie : Personal branding

Est-ce que je dois mélanger ma vie privée et ma vie plus professionnelle sur la toile ? C’est une question qui m’a été soulevée il y a quelques temps lors d’un entretien d’embauche. En effet, j’ai eu l’occasion pour cet entretien de « vanter » mes talents de blogueuse. Il était donc opportun de parler de ce blog, bien sûr, mais puisqu’il n’est pas encore très développé et surtout que je l’ai ouvert au moment même où le temps s’est mis à me manquer, il était presque obligatoire pour moi de spécifier que j’ai un 2è blog, plus tourné « blog de fille », dont je ne fais normalement jamais état dans ma sphère « professionnelle ». En l’occurrence, c’est lui qui permet de réellement vanter des talents quelconques de blogueuse, le passage par sa citation était donc obligatoire.

Mais finalement la conversation a dévié et s’est tournée vers une question précise de mon interlocuteur : Pourquoi deux blogs ? Pourquoi ne pas parler de « trucs de filles » au milieu de deux articles marketing ? Pourquoi séparer ces deux aspects, et surtout, pourquoi ne pas citer en temps normal mon blog perso ?

Puis aujourd’hui, en me promenant sur le web, je tombe sur un article de Fadhila Brahimi, qui reprend à quelques choses prêt ces quelques questions.

Alors vous, vous en pensez quoi ?

Faut-il séparer sa vie privée et sa vie professionnelle, mais surtout, si on a l’habitude d’étaler nos deux vies sur la toile, doit-on le faire de deux façons différentes, à deux endroits différents ?

Mon recruteur n’était pas d’acord. Si je peux étaler mes deux vies, pourquoi ne pas les lier ?

Personnellement, je trouve important d’avoir deux profils totalement différents et qui n’interfèrent pas entre eux. Ok, j’étale ma vie sur un blog de fille, mais là encore, tout est sous contrôle, ne croyez pas qu’il n’y a que la vérité rien que la vérité, n même que je vous dis tout. Il reste des mystères. Il y a des arrangements. Puis il y a aussi des pures inventions les jours où l’inspiration me manque. Ce blog là relaye l’adresse de celui-ci. Parce que les gens qui lisent ma vie privée peuvent aussi profiter de mes quelques connaissances, cela ne me dérange pas, au contraire.

A l’inverse, ce blog spécialisé web marketing et communication online a pour moi une vocation particulière. Il est là pour recenser, échanger, partager des connaissances particulières. Les gens qui viennent ici sans me connaître recherche ce type d’informations. Pourquoi leur raconter ma vie en plus du reste ? Mes supérieurs, collègues, ou même recruteurs, peuvent lire ce blog. Il est là pour ça. C’est un peu une vitrine. Mais ils n’ont pas à savoir qu’hier soir j’ai été à tel ou tel resto, qu’il m’est arrivée telle ou telle galère, et que j’ai passé le week-end avec celui qui partage ma vie. Je pense qu’il est important de garder une part de vie privée, même si cela peut paraître absurde à dire pour quelqu’un qui blog.

J’essaye de gérer mes deux identités sur la toile, et de contrôler qui voit quoi ou qui sait quoi. D’ailleurs, je ne suis pas la seule. Catpointzero a hier décidé de se créer un deuxième compte Twitter, un compte « privé » et qui aura donc une autre fonction que son premier compte. Une façon de séparer sa vie réellement personnelle de l’image qu’elle souhaite donner dans une optique plus professionnelle et publique.

Vous trouvez cela absurde ? Ou au contraire tout à fait censé ? Donnez-moi votre avis, cela m’intéresse !

Mots clés : , , , ,

est l'auteur de cet article. Jeune diplômée, elle recherche actuellement une opportunité en web marketing / communication online.
Lui écrire | Voir tous les articles écrits par

13 avis sur le sujet »

  1. Pour moi, c’est essentiel. Je me lâche complètement sur mon blog, parfois je suis vulgaire, parfois limite dépressive. Et ce n’est pas l’image que je veux donner à mon recruteur, parce que les gens ont plus tendance à se souvenir des truc forts, et les trucs qui s’incrustent dans les mémoires sont plus souvent « Mais putain-sa-mère-de-sa-race » que ma « thèse-antithèse-synthèse » sur la porté liberticide d’Hadopi. Alors oui, le recruteur pourra toujours se faire une image (sans doute fausse) de moi en fonction de la « personnalité » que je veux bien « exposer » (la partie pro), mais comme cette image sera « lisse « , je pourrais choisir lors de l’entretien, avec quoi je veux l’étayer.

    En fait, c’est juste une volonté de garder la main sur ce que je veux bien livrer à mon univers pro, et je refuse qu’il sache tout de moi, c’est un truc que je réserve à mes amis, et encore, pas tous !

  2. @ Diraen : Tout à fait d’accord avec toi. Après la question est aussi de savoir, lorsqu’on a un profil pro bien implanté sur le web, mais aussi un profil perso mais quand même public, faut-il cultiver la séparation entre ces deux aspects ?

  3. Je trouve que tu as raison de laisser deux profils car si c’est une preuve d’assurance de parler de soi sur un blog, tout n’est pas bon à dire sur le plan professionnel. Surtout avec certains articles que nous pouvons lire en ce moment concernant les chasseurs de tete.

  4. hello,

    100% ok avec toi. Je ne suis pas bloggeur mais je gere des identités sur les SNS differement : facebook pour le reseau perso, linkedin,viadeo pour le pro et twitter anonyme pour faire un peu de veille.

    J’ai les mêmes restrictions que toi : ma sphere perso peut tout a fait cotoyer la sphere pro, par contre la spere pro doit le rester. Et la le dilemne arrive : les contacts pro qui au hazard d’un surf tombe sur votre profil facebook, ou qui simplement ont un ami commun avec vous!

    Sur linkedin, viadeo je ne refuse jamais une connection. Sur FB au debut je n’acceptais que la sphere perso ou personne que je connaissais par réseau pro mais qui était devenu un ami (ie. que je pouvais côtoyer en dehors du boulot). Mais cela peut devenir ingérable si de nombreux collegues te demandent a etre ajoutés.

    J’ai donc changé de tactique en acceptant les collègues mais en créant une liste photos/actus(+ albums) restreintes sur laquelle j’ai aussi ajouté les contacts « perso » un peu plus éloigné et évoluant dans des milieux pro proche du mien et qui pourrait ne pas avoir la même gestion sur facebook en acceptant des contacts pros ou des recruteurs qui pourraient donc avoir des infos perso sur moi. Je ne pense pas que cela peut apporter qq chose de positif dans un recrutement : soit le recruteur est sur la mm longueur d’onde et au mieux ca lui laisse un sentiment un peu positif en se disant il est sympatique celui la (mais possible de le créer sans ca lors de l’entretien), soit il l’est pas est la ca laisse une mauvaise impression. Autant ne pas tendre le baton pour se faire battre et ne pas ajouter d’éléments pouvant entrainer un avis subjectif.

    Donc je partage 100% cette gestion perso/pro !

    @ + et bon courage pour la suite de tes chroniques.

  5. @ Francesco : Merci pour ton avis détaillé et tes encouragements !
    Tu touches un point que j’ai oublié d’aborder, qui « accepter » ou ne pas accepter ? Pour ma part sur Viadeo, LinkedIn, j’accepte tout le monde. mes profils y sont optimisés pro et il n’y a donc rien à y cacher. Pour Facebook, au départ pareil, c’était uniquement de réelles connaissances. Puis avec le développement de mon blog perso, j’ai commencé à avoir pas mal de demandes de blogueurs, que j’ai fini par accepter. Par contre je n’accepterai jamais un collègue ou autre personne ayant attrait à mon réseau pro. Un recruteur a donc peu de chances de retomber sur mes histoires perso, mon compte Facebook étant normalement protégé et l’adresse de mon blog perso n’apparaissant pas dans mes « communications pro ». Après… tout est possible ! Et c’est sûr que si quelqu’un cherche vraiment, il trouvera tout ce qu’il veut…

  6. Pour préciser ce que je disais sur Twitter sur le fait qu’aujourd’hui et surtout demain, l’important sera la distincition entre tes vies publiques (quelle information je diffuser à quel public) avec notamment l’arrivée en septembre sur Facebook de la grannularité des statuts. Du coup, j’ai précisé tout cela dans un article http://cdeniaud.canalblog.com/archives/2009/08/04/14645329.html

  7. @ Cédric : Tu as raison, la question est là : que diffuser et à qui ?
    Merci pour les explications sur la grannularité des statuts Facebook. Une mise à jour intéressante ! J’attends avec impatience de voir sa mise en oeuvre et si son utilisation ne sera pas trop compliquée.

  8. Excellentes questions Marine! Il n’y a de censé que ce qu il est pour soi.
    Je risque de faire une réponse de coach qui va laisser un goût d’inachevé ;
    je crois que l’important est d’être bien dans l’identité que l’on souhaite dévoilée et la manière de le faire.
    En somme, si vous êtes inconfortable avec votre ligne éditoriale; cet état sera perçu par vos lecteurs.
    Dans une démarche de Personal branding : je suis effectivement pour la mise en valeur d’un univers lié à une personne et au service d’un message. Rien n’empêche le fait de mélanger des sujets ; rien n’empêche d’avoir 2, 3 blogs.

  9. Merci Marine !

    Selon moi il n’est utile que d’être présent que sur 2 plateformes. Personnellement j’ai choisi Facebook pour garder contact avec les amis depuis la petite enfance. Viadeo pour le profil professionnel; avec dans une moindre mesure puisqu’il est moins développé : Weavlink.

  10. @ Raphaël :
    Oui mais là Raph, tu réagis en non utilisateur du web… ou du moins utilisation ultra restreinte.

  11. Je me posais cette question hier (au milieu de cet article http://ideespercues.wordpress.com/2009/08/10/explosion-des-roles-virtuels-par-identite-reelle-idee-en-friche/ ) et je n’arrivais pas à savoir s’il me fallait désormais lier toutes mes identités virtuelles…
    Cette question reste encore en suspens pour moi… Mais je commence à interconnecter mes « différentes identités » (cela reste encore réversible), j’ai l’impression que c’est le seul moyen pour moi de rester cohérente… aucune certitude !
    Je suivrai les réponses des autres membres !
    Question très intéressante…

  12. Merci C-link pour ton témoignage ! N’hésite pas à repasser par là et à nous donner des nouvelles sur l’évolution de ta situation et de tes profils 😉

  13. Je suis assez d’accord avec toi. Si je devais faire un blog pro sur les RH et le droit, je ne melerais pas mes délires, mes loisirs, ni même mon second  » métier ».
    Je ne suis pas d’accord ac le recruteur. D’autant plus ue l’internaute sait ce qu’il trouve ici, et serait peut être perdu dans un trop joyeux bordel ! :=)

Donner votre avis