Marine fait sa chronique !
Buzz marketing et communication online : ça bouge sur le web pour les entreprises !


25012010

Comment Google Chrome va devenir le navigateur numéro 1 en moins d’un an

Par • Dans la catégorie : Les entreprises et le web

Ce billet a été écrit par Vincent.

Il y a quelques semaines, Google a lancé une campagne publicitaire massive sur le territoire Français  par l’intermédiaire de 4X3 dans le métro parisien, le RER, les zones commerciales ainsi que dans la presse. Mais pourquoi investir autant d’argent pour un navigateur internet gratuit alors que Google Chrome ne dépasse pas encore les 5% de part de marché et que les 57% des français utilisent encore Internet Explorer (source : http://gs.statcounter.com). Dans les lignes ci-dessous je vais tenter, de mon point de vue, d’expliquer pourquoi la firme de Mountain View via sa pub passée quasiment inaperçu à signé l’arrêt de mort d’Internet Explorer de Microsoft.

Tout commence en 2004, lorsque la commission Européenne a lancé la charge contre Microsoft et sa position de quasi monopole avec son système d’exploitation qui intègre entre autre son célèbre navigateur. A l’époque, seuls les milieux geeks ou développeurs connaissaient les navigateurs  internet alternatifs comme Opéra ou Mozilla Firefox.

Après plusieurs années de bataille, coup de théâtre en Juin 2009, Microsoft décide de retirer son fameux browser de son système d’exploitation, ce que la commission ne voit pas d’un très bon œil.  En effet pour pourvoir utiliser un navigateur alternatif il faut aller sur Internet le télécharger et ce qui sans le sacrosaint navigateur est impossible. Ceci  pose alors l’intérêt d’une telle mesure à part montrer au monde qu’on ne peut se passer de Microsoft, surtout qu’en même temps le marché des navigateurs internet commence à se développer. L’épilogue de cette bataille arrive en Octobre 2009, lorsque Microsoft propose le choix du navigateur internet à l’installation de son nouvel opus Windows 7, dès lors la bataille du navigateur internet est ouverte.

chrome-logo-elementsthumbnail

Ce qui nous amène en Janvier 2010, avec le lancement d’une campagne de pub inédite et sans précédent, le petit logo du navigateur de Google fleurit un peu partout en France. Mais quel intérêt de faire une pub pour une application que seul les milieux de l’informatique ou presque connaisse l’utilité ?

Et bien c’est tout simple : le nouveau système d’exploitation de Microsoft rencontrant un réel succès, Windows équipant environ 90% des ordinateurs dans le monde et partant du principe que dans les 5 ans qui viennent la plupart des foyers seront ré-équipés à neuf, cela fait plusieurs centaines voir millions de personnes qui vont avoir à choisir leur navigateur. Et c’est là que Google a flairé la bonne affaire, avec dans le collimateur, le futur acquéreur de PC. Aujourd’hui ils martèlent le logo de leur navigateur auprès de l’opinion publique qui demain lorsque qu’il se retrouvera devant ce choix cornélien le prendra car il a déjà vu cela quelque part. A y réfléchir c’est quasiment de la pub subliminale, comment vous faire choisir un produit en faisant appel à votre subconscient. Il y a donc fort à parier que Google Chrome va prendre des parts importante sur le marché des navigateurs en 2010 de manière exponentielle pour devenir en 2011, peut-être, le numéro un du secteur. La méthode utilisée par Google rappelle la libéralisation du 12, l’annuaire téléphonique de France Télécom où le 118 218 avait fait une pub massive visant à incruster dans  la mémoire collective son numéro.

google_vs_microsoft-300x300

Mais quel intérêt pour Google de devenir le numéro un du navigateur internet ? En rendant Google Chrome incontournable, il y a fort à parier qu’il conserve le leadership du moteur de recherche, ce dernier équipant par défaut son navigateur. Et voilà la boucle est bouclée, Google conserve la pleine maîtrise de la publicité sur le web qui en a fait ce mastodonte du web.

Mais quel avenir pour Internet Explorer ? Là c’est la grande inconnue car s’il semble facile de faire changer le particulier de navigateur avec la méthode Google, qu’en sera t-il dans les entreprises qui ont développé des applications sur cette plateforme ? La question mérite d’être posée car pour pouvoir coder sur une architecture connue de tous comme étant très perfectible, les PC boys des entreprises du net ont développé des trésors d’ingéniosité pour contourner ces failles quitte à les rendre inopérantes sur d’autres plateformes. Histoire d’enfoncer le clou, il y peu, des pays comme la France ou l’Allemagne déconseillaient très officiellement l’utilisation du navigateur Internet Explorer.

Pour conclure, en supprimant Internet Explorer de son système d’exploitation, Microsoft semble vouloir saborder son navigateur car pourquoi vouloir le supprimer au moment même où les navigateurs comme Mozilla Firefox ou Google Chrome émergeaient ? Il y a donc fort à parier que 2010 devrait voir la cartographie du web profondément modifiée, mais qui en ressortira vainqueur ? Là est la question !

Mots clés : , ,

est l'auteur de cet article. Officier de la marine marchande, il est passionné par le web, l'actu Apple et les nouvelles technologies.
Lui écrire | Voir tous les articles écrits par

5 avis sur le sujet »

  1. Excellent comme article… j’avais vraiment pas flashé pour le logo de chrome, c’est clairement les couleurs de windows ! Je quitterai pas mon firefox en tout les cas. Et je pense que bcps d’utilisateurs firefox pensent comme moi. J’avoue pour le très grand public c’est autre chose. D’un autre coté les gens sont tellement habitué par ce e ! Enfin c’est à suivre…

  2. En moins d’un an?? Sûr que la puissance commerciale de Google appliqué au réel, sa relative bonne image, la simplicité du logo (reprenant windows volontairement), et tout simplement l’efficacité de Chrome sauront faire bouger la donne.
    peut etre plus vite que Firefox ne l’a fait en plusieurs années….
    Notamment grace à la nouvelle loi anti IE.
    D’ailleurs, je n’ai pas compris en quoi MS se saborde volontairement ?!? Ils ont tout fait pour annuler puis reporter cette décision qui aurait du ête prise il y a 10 ans (et éviter le phénomène de non choix d’IE).

    De là à penser que ca va « changer en moins d’un an », rien n’est moins sur. Les habitudes acquises par les newcomers ont la vie dure (d’ailleurs Google est bien placé pour le savoir!!), et le % d’user qui font l’amalgame entre Internet, Google et IE est vraiment impressionant… Ca me rappelle une question qu’on m’avait posé au début des années 2000: « pour surfer, tu me conseilles plutot de choisir le web ou wanadoo? »…

    Quoiqu’il en soit, un peu de mouvement de fait pas de mal, dans les navigateurs et la recherche (c’est intimement lié…). Bing qui sort de l’eau, FF qui a grandi, Chrome qui va augmenter, et encore plein d’autres choses: Bing remplacant Google comme recherche sous l’iphone? L’aura d’Apple qui peut faire savoir que Safari est dispo sur PC depuis belle lurette?

    Au final c’est tout bénef, mais l’auteur a prsi quelques raccourcis en cours de route;

    PS: un user FF / Chromium / Safari :p

  3. Article très intéressant ! Il est vrai que je n’avais pas fait ce rapprochement psycho-visuel.
    Bravo !

  4. Je suis l’auteur et j’ai volontairement voulu faire un raccourci, car je pense que la pub de google n’est anodine, la technique publicitaire est rodée, le tout combiné aux recommandation des états déconseillant IE, ça fait beaucoup de bon paramètre pour eux. Ce que tu dis dans ton 2ème paragraphe renforce ma conviction, les users moyens faisant l’amalgame sur Internet, google veut jouer la dessus.

    Maintenant et on est d’accord, la carte du web dans les 3 ans qui viennent va être redessinée et nul ne sait quel choix va faire le fameux user moyen au 1èr démarrage de Windows 7, alors google essaye… il le peut.

    Pour le sabordage IE par microsoft, ce que je ne comprend pas c’est pourquoi vouloir le supprimer de son OS au moment même ou des navigateurs comme FIrefox décollent et que la commission Européenne s’étonne d’un tel choix. Et surtout pourquoi ils ne font rien pour mettre propre le code de leur navigateur. Bref IE n’a plus aucun monopole et en plus il est gratuit.

    Pour ma part , le pire c’est que je n’arrive pas à faire mon choix entre SafarI, Chrome ou Firefox, mais une chose est sur je n’utilise IE que pour le boulot.

  5. J’étais sur fire, il a merdé, alors je l’ai dégagé et suis passé sur chrome, c’est nickel, chrome… 😉

Donner votre avis